Jack London par Bernard Fauconnier

Jack London

Titre de livre: Jack London

Éditeur: Editions Gallimard

Auteur: Bernard Fauconnier


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Jack London.pdf - 42,310 KB/Sec

Mirror [#1]: Jack London.pdf - 29,991 KB/Sec

Mirror [#2]: Jack London.pdf - 34,912 KB/Sec

Bernard Fauconnier avec Jack London

"J’affirme que le monde des sens est à l’origine de toute compréhension humaine."

Marin, chasseur de phoques, boxeur, chauffeur, repasseur, mineur, correspondant de guerre, vagabond du rail, chômeur, clochard, Jack London (1876-1916) vécut dans sa courte existence plus de mille vies. Sa bibliographie, qui compte une cinquantaine de volumes, comprend des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des articles, des reportages, des discours enflammés au nom du socialisme. L’Appel de la forêt, Croc-Blanc, Construire un feu, Martin Eden, Le Talon de fer, autant de titres qui composent une œuvre dans laquelle l’autobiographie et le combat pour la vie occupent une place primordiale. À l’aube de sa quarante et unième année, consumé par tous les excès, il décide de mettre fin à ses jours en s’administrant une dose mortelle de morphine.

Livres connexes

"J’affirme que le monde des sens est à l’origine de toute compréhension humaine."

Marin, chasseur de phoques, boxeur, chauffeur, repasseur, mineur, correspondant de guerre, vagabond du rail, chômeur, clochard, Jack London (1876-1916) vécut dans sa courte existence plus de mille vies. Sa bibliographie, qui compte une cinquantaine de volumes, comprend des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des articles, des reportages, des discours enflammés au nom du socialisme. L’Appel de la forêt, Croc-Blanc, Construire un feu, Martin Eden, Le Talon de fer, autant de titres qui composent une œuvre dans laquelle l’autobiographie et le combat pour la vie occupent une place primordiale. À l’aube de sa quarante et unième année, consumé par tous les excès, il décide de mettre fin à ses jours en s’administrant une dose mortelle de morphine."J’affirme que le monde des sens est à l’origine de toute compréhension humaine."

Marin, chasseur de phoques, boxeur, chauffeur, repasseur, mineur, correspondant de guerre, vagabond du rail, chômeur, clochard, Jack London (1876-1916) vécut dans sa courte existence plus de mille vies. Sa bibliographie, qui compte une cinquantaine de volumes, comprend des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des articles, des reportages, des discours enflammés au nom du socialisme. L’Appel de la forêt, Croc-Blanc, Construire un feu, Martin Eden, Le Talon de fer, autant de titres qui composent une œuvre dans laquelle l’autobiographie et le combat pour la vie occupent une place primordiale. À l’aube de sa quarante et unième année, consumé par tous les excès, il décide de mettre fin à ses jours en s’administrant une dose mortelle de morphine.